Nous les menteurs


Hello tout le monde!

Je vais aujourd’hui parler du livre « Nous les menteurs » de E. Lockhart. Ce livre à été un énorme coup de cœur!!

Je l’ai découvert grâce à une amie qui n’arrêtait pas de parler de ce roman qui m’était parfaitement inconnu. En passant devant à la librairie, je l’ai acheté en me disant que ce serait l’occasion de le découvrir. Je n’ai vraiment pas regretté.

-« Nous les menteurs » est un livre qui vous expose une large palette de personnages très différents les uns des autres, avec une personnalité propre et détaillée, à commencer par Cadence, l’héroïne et la narratrice du roman. Depuis un accident lors de l’été de ses 15 ans sur l’île de Beechwood, elle souffre d’atroces migraines. Son majeur problème est qu’elle n’a aucun souvenir de l’accident en question, ce qui la pousse, l’été de ses 17 ans à se rendre sur l’île dans l’espoir de découvrir la vérité. Elle rejette les opinions de sa famille, les Sinclair, qui lui insufflent un profond sentiment de colère.

En effet, les adultes de cette famille sont présentés comme des gens cupides, très à cheval sur les apparences, et surtout, névrosés. Que ce soit la mère de Cadence ou ses deux sœurs, elles passent l’essentiel de leur temps à se disputer pour déterminer de quoi se composera l’héritage de chacune à la mort de leurs parents (le tout, devant ces derniers qui ne paraissent pas s’en formaliser mais encouragent plutôt la chose).

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Cadence, mais aussi aux autres Menteurs: Gat, Miren et Johnny. Gat est un personnage cultivé et intelligent qui n’approuve pas toujours les choix et les opinions de la famille Sinclair, lui non plus, bien qu’il soit le seul habitant de l’île à ne pas être un membre de la famille mais le neveu du mari d’une tante de Cadence.

Miren est une jeune fille calme et gentille que j’ai adorée dès le debut du livre et qui apporte de la légèreté aux Menteurs qui pourraient être pesants sans elle à cause de la gravité de Gat et la colère de Cadence.

Johnny, est lui aussi un personnage chaleureux dont ce trait de personnalité tranche avec celle de Cadence et Gat. Il est d’ailleurs  très proche de ce dernier, son meilleur ami.

La romance a une place relativement importante dans le livre mais sans être trop prépondérante.

L’écriture est très fluide et le roman se lit extrêmement vite. La mise en page compte aussi beaucoup pour l’impact du livre, notamment les retours à la ligne répétés sur certaines pages. L’auteur insère de petits contes à double sens dans lesquels sont personnifiés les membres de la famille Sinclair ainsi que leurs défauts. Les scènes de douleur (morale comme physique) sont décrites par des images qui les rendent plus fortes. La fin du livre est une vraie douche froide qui survient d’un coup et qui donne au décor idyllique de l’île, un arrière goût amer.

En résumé, ce livre est pour moi absolument fantastique, il est magique et incroyablement triste à la fois. Je le conseille vivement.

Et vous, avez-vous lu ce livre ?

Si oui, qu’en avez vous pensé ?

Si non, est-ce un livre susceptible de vous plaire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s