Tifenn:1 Punk:0

 


Hello tout le monde!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre de Vincent Mondiot disponible chez Sarbacane. Je n’avais jamais entendu parler dudit livre avant de tomber dessus par hasard à la bibliothèque. Le titre du livre m’a attirée principalement à cause du mot « punk » (mes goûts musicaux obligent…)

Sans plus traîner, voici le synopsis de « Tifenn:1 Punk:0 »:


 

« Tifenn:1 Punk:0 » m’a beaucoup plu. Non seulement on y trouve des personnages divers et variés mais on ressent aussi un large panel d’émotions lors de la lecture.

Tifenn a des parents aimants et des amis fidèles autour d’elle. A première vue, on ne pourrait rêver mieux. Sauf que Tifenn a beaucoup souffert, et ce n’est pas fini: Tifenn est malade. Cet aspect de sa vie (et du livre) n’est pas mentionné dans le résumé ci-dessus, mais aurait mérité d’y être, à mon humble avis, étant donné que la narratrice (Tifenn), l’explique dès les premières pages. Par conséquent, je ne m’attendais pas à ça en entamant le livre.Tifenn est une adolescente qui aime la liberté, qui essaye de profiter de la vie, sans se laisser abattre par le fait qu’elle soit malade. Par moment, elle pleure, désespère à cause de cette même maladie, car essayer d’en faire abstraction n’est pas forcément y réussir, surtout lors de crises de douleur particulièrement violentes. Mais sa routine habituelle est brusquement interrompue lorsqu’elle prend la décision de partir retrouver son frère.

Au début, les membres du groupe de Geoffrey (le frère de Tifenn), et Geoffrey lui-même, m’ont fait très mauvaise impression.

Clément, le chanteur paraît arrogant et narcissique.

Al, le bassiste, à l’air d’être totalement à côté de la plaque.

Loïc, le guitariste,semble être un monsieur-je-sais-tout.

Enfin, Geoffrey, le batteur, est particulièrement égoïste à première vue.

Malgré tout, Tifenn part avec eux. Elle va vite déchanter, premièrement à cause des conditions de voyage: coincée au fond du van entre les instruments de nos quatre punks, avec en guise de bagages son sac à dos et les quelques vêtements qu’elle y a fourré en partant. Aussi, les membres du groupe sont de plus en plus désagréables. De plus; ils sont décrits comme mauvais musiciens. Les « salles de concert » sont perdues au milieu de nulle part, sales, minuscules et ne contiennent rien qui ressemble à une scène de près ou de loin.

Mais plus on avance dans notre lecture, plus les liens qui lient Tifenn au groupe se développent et elle finit par s’amuser en compagnie de ces quatre énergumènes qu’elle commence à apprécier (et qui l’aiment bien aussi) .

Les personnages secondaires sont aussi très intéressants, je pense que Laura est ma préférée (et pas seulement parce qu’elle porte le même prénom que moi…)


L’amitié, l’amour, la famille et la maladie sont des thèmes très prépondérants dans ce livre, bien que notre héroïne s’interroge beaucoup sur ce qui l’entoure. De nombreux  autres sujets sont abordés, de l’adolescence à l’homosexualité en passant par la mort. La drogue et l’alcool sont aussi traités, un peu plus rapidement.

J’avais de bons à-prioris sur ce livre, mais j’ai tout de même été agréablement surprise: ce bouquin a dépassé mes attentes. L’histoire évolue avec fluidité, l’écriture est agréable, on s’attache aux personnages,  Ce livre fait rire, pleurer, stresser, tout en même temps.

Je recommande grandement ce livre qu’on ne peut lâcher qu’après l’avoir terminé.

Et vous, avez-vous déjà lu ce livre? Si oui qu’en avez-vous pensé?

Un commentaire sur “Tifenn:1 Punk:0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s