Caraval : un premier tome qui fait rêver 


Salut tout le monde !

Je vais vous présenter mon dernier coup de cœur : le premier volume de Caraval de Stephanie Garber (éditions Bayard).

Ma première rencontre avec ce livre à eu lieu dans une librairie, tout simplement. Je n’avais jamais entendu parler de ce livre qui était visiblement une nouveauté. D’habitude, j’achète un livre parce que j’en ai entendu du bien, parce que j’ai aimé d’autres livres de l’auteur, ou bien, dernière option, parce qu’à force de passer devant en librairie, je finis par craquer. Mais ce jour-la, bien que ce livre ne fasse partie d’aucune de ces catégories, j’ai décidé de l’acheter. Pourquoi ? La couverture magnifique. Le résumé plus que tentant. Le thème du livre qui me plaisait énormément. Bref… Il n’en a pas fallu plus.

Sans plus traîner, voici le speech de l’éditeur :


Quand je vous disais que ce résumé faisait envie, vous me comprenez maintenant? Ou pas…?

Commençons par l’intrigue: je l’ai trouvée surprenante, époustouflante, magnifique ! Il y a des retournements totalement inattendus ! Au cours de la lecture, on ressent tant d’émotions : la joie, la colère, la peur, l’angoisse… On n’a qu’une envie : celle de tourner la page pour découvrir ce qu’il va se passer, savoir comment finit l’histoire, se qui se cache derrière les masques des différents personnages.

Et quels personnages !

Commençons par l’héroïne : Scarlett. Je l’adore ! Elle est posée tout en ayant du caractère. Elle est aussi intelligente. Scarlett est le genre de personnage auquel on s’attache immédiatement. L’auteure ne cherche pas en faire une fille parfaite, Scarlett a beaucoup de qualités mais aussi des défauts, et c’est aussi ce qui la rend très humaine. En revanche, elle est très mesurée dans toutes ses décisions en raison du comportement violent de son père.

En parlant du père, je peux affirmer que ce personnage est détestable ! Le gouverneur Marcello Dragna est quelqu’un de mauvais et pathétique. Depuis le départ soudain de sa femme, cet homme est devenu obsédé par l’argent et la réussite sociale. Du moins ce qu’il pense être la « réussite sociale ». Il est violent et cruel avec ses filles, Scarlett et Donatella.

Donatella, quand à elle, est très impulsive. Contrairement à son aînée, elle suit ses envies sans penser aux conséquences. Par contre, en lisant le résumé, je pensais que Tella était une petite fille de 7/8 ans. J’étais à côté de la plaque : Donatella n’a qu’un an de moins que Scarlett. C’est elle qui rencontre Julian en premier.

Julian est le marin qui emmènera les filles sur l’île de Légende. Il n’est pas très net, dès le début de l’histoire mais on s’attache tout de même très vite à lui. Au début, Scarlett ne le supporte pas. Puis elle va finir par bien l’aimer. Et réciproquement.

L’ambiance du livre est mystérieuse et nous fait rêver. J’ai beaucoup aimé le cadre de l’histoire : un monde à part entière. Au début, Trisda, l’île sur laquelle vivent les filles, me semble être une terre désolée et nuageuse (voire orageuse). Ensuite arrive l’île de Légende. D’une beauté infinie, cette petite merveille est un morceau de rêve.  Un endroit coloré, joyeux, incroyable et magique. Du moins au début : petit à petit, ce rêve se change en cauchemar. Comment savoir si les évènements sont réels ? Et si ce n’était qu’une farce du jeu ? Ces questions constantes amènent Scarlett à se demander si elle n’est pas folle. On s’aperçoit vite que ce jeu n’a rien d’amusant.

Aussi, un point de ce livre qui m’a beaucoup touchée est l’écriture de l’auteure. Stephanie Garber a une plume très poétique, qui rend cette lecture encore plus agréable qu’elle ne l’est déjà. Elle compare des sentiments a des couleurs. Bien que ceci ne me serait sûrement jamais venu à l’esprit, j’ai trouvé l’idée très originale et ça m’a bien plu.

En résumé, ce livre, ce sont des personnages attachants et bien développés, un décor féérique et une écriture magnifique. Je RECOMMANDE !

Et vous, connaissez-vous ce livre ? Si oui, vous plait-il autant qu’à moi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s