La trilogie des Cathy’s (comme je me plais à l’appeler)




Salut tout le monde !

Aujourd’hui, je vais vous présenter l’une de mes trilogies préférées : Cathy’s Book, Cathy’s Key et Cathy’s Ring de Stewart, Neisman et Brigg. J’adore cette série, et je sais bien qu’elle a déjà été critiquée et recritiquée, mais dans un manque certain d’originalité, j’ai décidé d’en faire un article.

Résumé de l’éditeur :



Alors voilà, on a Cathy, héroïne sarcastique et culotée. Son copain, Victor, ne donne plus de nouvelles et paraît suspect. En effet, le livre s’ouvre sur une scène inattendue : une dispute entre Cathy et sa mère au sujet d’une marque de seringue au creux de son coude. En entament la lecture, on ne s’attend certainement pas à ça, et l’horizon d’attentes du lecteur est contrarié. De plus, cette scène quelque peu étrange, n’a pas de rapport avec l’histoire à première vue. Ce n’est que bien plus tard que cette scène prendra tout son sens.


J’adore les personnages de cette histoire : Cathy est très attachante car on se reconnaît facilement en elle. Victor entretient une part de mystère qui déchaîne parfois notre colère et/ou notre curiosité, et c’est pour ça qu’on l’adore. Il  y a aussi Emma, la meilleure amie de Cathy et la seule personne à pouvoir lui faire entendre raison (parfois). Tous les personnages secondaires sont super aussi : Pete, Monsieur Origami, ou encore, Denny, ils sont tous géniaux. Bien sûr, il y a aussi des « méchants », mais ils sont assez ambivalents (ils sont caractérisés par une infime « gentillesse » égoïste). De l’Ancêtre Lu à Tsao, on n’est pas déçus.


Mais LA Grosse surprise est la suivante : Victor est immortel comme une poignée d’autres personnes. S’engage alors un combat sans merci au cours duquel les personnages évolueront de façons plus ou moins différentes.


Les livres sont aussi très beaux, leurs pages sont parsemé de dessins au stylo bille, tantôt poétiques et mélancoliques, tantôt humoristiques et caricaturés.



Mais le grand avantage du livre est la présence d’indices : photos, dessins, cartes, bijoux, ou encore, origami, ils sont divers et variés. J’adore le fait de pouvoir manipuler les mêmes documents que ceux qui sont décrits dans le livre.


En plus, les numéros de téléphone que l’on y trouve sont gratuits et avec les codes que vous trouverez tout au long de l’histoire, vous pourrez écouter les différentes boîtes vocales des personnages. Ces numéros sont tous gratuits, ce qui est très appréciable.


L’intrigue est captivante et l’ensemble se lit très vite. C’est avec plaisir que je les relis personnellement.

Et vous, connaissez-vous ces livres ? Si oui, vous aimez ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s