Death Note : le film, à la hauteur du manga ?


Hello tout le monde !

Aujourd’hui, je vais vous parler, non pas d’un livre mais de l’adaptation cinématographique d’un manga culte : Death Note de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata. En fait, plusieurs films, un anime, un drama et une comédie musicale avaient déjà été adaptés du manga, mais cet article ne traitera que du manga lui-même et de l’adaptation américaine d’Adam Wingard. Le film est une adaptation libre de l’œuvre originale, d’où les nombreuses différences avec le manga. Comme cette série est l’une de mes préférées (dans mon top 5), j’attendais beaucoup de ce film et j’ai été très surprise par ce long-métrage qui bien qu’il diffère beaucoup du manga, ne m’a pas déplu.

Dans ce film, sorti le 25 Août dernier,  il y a du bon et du mauvais. Les principes de base du manga sont respectés : Light, un lycéen, se retrouve par hasard en possession d’un Death Note, un cahier qui tue la personne dont le nom y est inscrit. Son propriétaire se trouve être Ryûk, un dieu de la mort qui l’a volontairement égaré dans le monde des humains pour tromper son ennui. En effet, lorsqu’un humain se retrouve en possession d’un Death Note, le dieu de la mort à qui il appartient est obligé de le suivre à la trace jusqu’à récupérer le cahier à la mort de l’humain en question. Voilà comment Ryûk se retrouve avec Light. Ce-dernier décide de devenir un justicier, un véritable dieu selon ses dires, tuant tous les criminels de la planète. Très vite, les autorités s’interrogent et là intervient L, un détective prodige qui va tenter de découvrir l’identité de ce meurtrier par tous les moyens. Light est aidé par une fille, Misa dans le manga, Mia dans le film, c’est elle qui représente l’une des plus grosses différences de l’un à l’autre.


Pour commencer, parlons des personnages : Light Yagami se nomme Light Turner dans le film, Misa Amane est Mia Sutton et Sôichiro Yagami est James Turner. Ryûk, L et Watari ne changent pas de nom.

Dans le rôle de Light, Natt Wolf. L’acteur arrive assez bien à interpréter cette ambivalence qui caractérise Light : lycéen à la vie normale au début, puis meurtrier qui fait régner sa propre justice grâce au Death Note. Dans le manga, Light est prudent et reste stoïque dans n’importe quelle situation. Il est bourré de confiance en lui mais aussi doté d’une grande intelligence. Ce qui ne l’empêche pas d’être gagné par la folie au contact du Death Note. Celui du film, est assez intelligent, mais pas autant que celui du manga, il est assez négligent quant à certains détails qui pourraient permettre son arrestation et s’énerve assez facilement.


L est joué par Lakeith Stanfield. J’ai trouvé qu’il reproduisait à la perfection les manies du personnage original, de sa façon étrange de s’asseoir à sa façon tout aussi étrange de manger. Il y a là aussi quelques différences entre le L de l’oeuvre originale et celui du long métrage : celui du manga est toujours très calme, et fait preuve d’une intelligence hors norme. Celui du film perd son calme assez rapidement dans une situation critique et est moins intelligent que son homologue papier.


(Source image : capture d’écran de la bande annonce Netflix)

Ensuite, il y a Misa qui devient Mia dans le film est très (TRÈS) différente de l’un à l’autre. En effet, l’originale est naïve, follement amoureuse de Light qui la mène par le bout du nez et elle est mannequin. Celle du film est au contraire assez manipulatrice : bien que le Death Note appartienne à Light, c’est presque elle qui assume le rôle de Kira. Et surtout, elle a du cran. Margaret Qualley interprète ce rôle avec justesse et j’aime bien cette version de Misa (même si j’aime aussi celle d’origine).

Le seul personnage qui n’a pas vraiment changé par rapport au manga, je trouve, est Watari. Même si Paul Nakauchi ne lui ressemble pas physiquement, il a exactement la même façon de se conduire, de parler…

Enfin, il y a Ryûk (Willem Dafoe). J’adore celui du manga (il est d’ailleurs mon personnage préféré) : il est très présent auprès de Light et leurs discussions ironiques sont vraiment amusantes. On sent qu’il s’intéresse à la tournure des événements bien qu’il n’intervienne jamais, il assiste de façon neutre à ce qui se passe. Au contraire, je ne suis pas très fan de celui du film : je le trouve carrément méchant et il n’a plus rien d’amusant. De ce côté là, je préfère largement celui du manga.

En revanche, le coup de génie du film sont les jeux de lumière ! Beaucoup de scènes de nuit dans la ville éclairée par des néons colorés, dans la grande roue… J’ai vraiment aimé ça.

(Source image : bande annonce Netflix)

Même si j’ai apprécié ce film, je trouve qu’une série aurait été préférable afin de traiter le sujet au mieux. Les événements se déroulent assez vite mais sans temps morts (on ne s’ennuie pas). Au vu de la fin, je me demande vraiment s’il n’y aura pas une suite. En tout cas, si un second volet voit le jour, je le regarderai volontiers, même si je préfère tout de même largement le manga. En fait j’apprécie tout particulièrement l’ensemble du travail de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata. J’ai adoré Death Note, Bakuman et j’aime tout particulièrement leur dernière série : Platinum End, toujours en cours.


Pour voir la bande annonce du film : https://www.netflix.com/fr/title/80122759

Et vous, avez-vous vu ce film ? Qu’en avez vous pensé ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s